O-Tour Bike-Marathon, am Sonntag, 9. September 2018 in Alpnach.
Foto Martin Platter

Urs Huber en route pour un quatrième titre de champion suisse

Urs Huber compte bien remporter ce dimanche une cinquième couronne lors de l’Iron Bike Race et devenir du même coup champion suisse de mountain bike marathon pour la quatrième fois. Une victoire lui permettrait en plus de remporter une sixième fois le classement général de la Bike Marathon Classics. Chez les femmes, tout se jouera à nouveau entre Esther Süss et Ariane Lüthi. Pour Arianne et Urs, ce serait également l'occasion de reprendre leur titre de 2016 gagné à Evolène!

Texte et photos: Martin Platter

Après sa fracture de la clavicule à la mi-août lors de l’Eiger Bike Classics, Urs Huber a fait un retour auquel peu de gens s’attendaient. En terminant deuxième de la Forestière dimanche dernier, Le Mettmenstetter a remporté l’Alpine Bike Cup dimanche dernier. Il abordera donc dimanche prochain l’Iron Bike en pleine confiance, avec en plus l’avantage de connaître le parcours comme sa poche. Il part donc favori pour remporter une cinquième édition de cette course après 2016, 2015, 2014 et 2008. Sa motivation sera d’autant plus grande que l’enjeu est élevé, l’Iron bike faisant cette année non seulement office de finale de la Bike Marathon Classics, mais également de championnats suisses, pour la deuxième fois après 2006. Après avoir dû faire l’impasse l’année dernière sur les championnats suisses et sur le classement général de la Bike Marathon Classics en raison d’une blessure, le Zurichois compte bien prendre sa revanche cette année et n’a jamais caché que décrocher le titre national est un des objectifs principaux de sa saison.  

Le titre de champion national a toujours attiré des coureurs de cross-country les années précédentes et cette année ne fera pas exception à la règle. Martin Fanger d'Obwald s'est déjà inscrit et il ne serait pas surprenant que le vainqueur de 2010, Florian Vogel, ou le quatrième des Championnats du monde de marathon et champion suisse de cross country, Mathias Flückiger, soit également sur la ligne de départ le jour de la course. Outre les spécialistes locaux du marathon tels que le vainqueur de l'an dernier et détenteur du titre de champion suisse Konny Looser, le leader du marathon cycliste classique Hansueli Stauffer et troisième du classement intermédiaire BMC Adrien Chenaux, des coureurs étrangers de renom qui pourraient influencer le déroulement de la course sont également inscrits. Les Italiens Mattia Longa et Cristiano Salerno, dernier vainqueur de l'Eiger Bike Challenge seront à suivre de près.

Mais Huber ne se laisse pas impressionner et pour lui c’est clair : "Le vainqueur sera suisse." Ce qui laisse difficilement cacher le doute sur ses ambitions. Et pour ne rien laisser au hasard, le Zurichois a bien reconnu les derniers kilomètres de course qui ont été modifiés cette année par les organisateurs. Dans le Chälen, la route goudronnée en direction d'Einsiedeln est désormais prise en sens inverse sur quelques centaines de mètres avant de prendre un virage serré à 90 degrés et de continuer par Müserberg jusqu'à l'alpage et le belvédère St. Benedikt. Ce n'est qu'ensuite que l'itinéraire descend rapidement de Friherrenberg à Klosterweiher et via Weisswindgarten jusqu'à l'arrivée sur la fameuse place du couvent.

Du côté des femmes, le suspense est presque aussi grand que chez les hommes. Ariane Lüthi, qui avait terminé 6ème des derniers championnat du monde et devant Esther Süss semble avoir pris l’ascendant sur son ainée. Mais Esther Süss, qui vise son huitième titre de championne suisse à Einsiedeln saura user de son expérience face à Lüthi qui compte bien décrocher un troisième titre. Autre détail intéressant , Esther Süss était déjà sur le podium lors des derniers championnats suisses en 2006 en tant que médaillée d'argent à Einsiedeln.

 

Horaire des courses:  

08 h, départ 101 km de la place du couvent d’Einsiedeln

dès 08 h 25, départ 77 km de la place du couvent d’Einsiedeln

dès 10 h 30, départ 53 km de la place du couvent d’Einsiedeln

dès 12 h 30, départ 33 km d’Euthal

dès 11h 40, Arrivée  

Foto Martin Platter

Les héros du Raid Evolénard prêts à en découdre sur la BergiBike

Adrien Chenaux, vainqueur à Fribourg l'an dernier, affrontera toute une armada d'adversaires de premier plan sur la groupe e celsius BerGiBike. Urs Huber, Konny Looser, Hansueli Stauffer et Marc Stutzmann seront tous en lice pour la victoire.  Chez les femmes, Esther Süss sera à nouveau la grande favorite.

Photo et texte Martin Platter

Malgré le chevauchement de dates avec le Championnat Suisse de Cross Country à Andermatt, on peut s'attendre à un combat passionnant entre de nombreux coureurs de haut niveau à l’occasion de la groupe e celsius BerGiBike 2018. Par rapport aux résultats obtenus jusqu'à présent, Urs Huber part clairement favori. Après avoir terminé troisième sur la course d’ouverture de la Bike Marathon Classics qui avait pour cadre l'Ortler Bike Marathon à Glurns, le coureur de Mettmenstetten a pris la deuxième place à l’Elsa Bike Trophy à Estavayer-le-Lac le lendemain et a remporté le Raid Evolenard une semaine plus tard. Samedi dernier, il a également terminé troisième lors de la Sellaronda Hero à Selva, près de Val Gardena. Adrien Chenaux de son côté avait été le malchanceux du Raid Evolenard. Sur un parcours où il défendait son titre acquis l’année précédente, il avait réussi à basculer en deuxième position au sommet de la dernière montée, pas loin derrière Huber, mais avait ensuite été relégué à la quatrième place en raison d'une crevaison dans la dernière descente. Ceci démontre si besoin était que le Fribourgeois est en droit d’espérer une performance de tout premier choix cette année encore sur ses terres.

Konny Looser, qui avait réussi à battre Huber au sprint lors de l’Elsa Bike Trophy, est également en lice. La courbe de forme du vainqueur de la BerGiBike 2016, Hansueli Stauffer, avec sa troisième place à Estavayer et plus récemment sa victoire finale au Bike Festival à la Clusaz, devant son coéquipier de BiXS Oliver Zurbrügg, le place également parmi les favoris. Les deux coureurs de l'équipe Thömus, Andreas Moser, deuxième du Raid Evolenard, et Marc Stutzmann, qui sont tous deux de bons grimpeurs auront également une belle carte à jouer sur le parcours idyllique de la BerGibike qui comporte deux grosses difficultés avec les montées de la Berra et du Gibloux.

Chez les femmes, Esther Süss sera une fois de plus la grande favorite. La championne du monde de marathon 2010 est actuellement en train de collectionner les victoires les unes après les autres. L'athlète de 44 ans a remporté l’ultra bike marathon de la Forêt-Noire il y a une semaine. A Bulle, l’argovienne s’est imposée une seule fois, en 2012. Elle aura cette année face à elle la lauréate de l'an dernier, Cone Hug, la romande Ilona Chavaillaz, l'Allemande Janine Schneider, la Suissesse Janine Schneider, ainsi qu’Andrea Ming et Franziska Brun, respectivement 2ème et 3ème lors du Raid Evolénard.

Les horaires de départ: 
8h00, Fribourg (79 km/2440 Hm).
8h45, Rossens (36 km/1050 Hm).
9h00, Villarlod (21 km/600 Hm).
9h15, Le Châtelard (14 km/270 Hm).

Urs

Nouveau sacre d’Urs Huber et d’Ariane Lüthi au Raid Evolénard après 2016

Urs Huber remporte à nouveau le Raid Evolenard devant Andreas Moser et Emeric Turcat. Le champion en titre, Adrien Chenaux, a été le grand malchanceux du jour puisqu’il a eu une crevaison dans la dernière descente, alors qu’il suivait Urs Huber a eu peu moins d’une minute. Une mésaventure qui l’a fait reculer à la quatrième place. Comme prévu, Ariane Lüthi remporte la compétition féminine devant la gagnante de l'an dernier, Andrea Ming et la surprenante Franziska Brun.

Photo et texte Martin Platter

"Je n’ai pas fait une franche attaque, mais j’ai durci le rythme sur la deuxième moitié du parcours. Cela m’a suffi à maintenir mon avance", a déclaré Huber, qui avait déjà remporté son troisième titre champion de Suisse sur ce même parcours en 2016. L'année dernière, il avait dû se contenter de la troisième place derrière Adrien Chenaux et Andreas Moser. Moser se montrait également très satisfait de sa course. Pendant longtemps, on a cru que le deuxième de la dernière édition ne pourrait pas monter cette fois-ci sur le podium, puisqu’il était précédé par Huber, Chenaux, le champion de marathon belge Frans Claes et le Français Emeric Turcat. Mais après le premier passage sur la ligne d’arrivée, le Bernois a su trouver de nouvelles forces sur la seconde moitié du parcours. Il a d’abord rejoint Claes, puis Turcat. "C’est sûr que c’était extrêmement stimulant pour la motivation", a dit Moser. Et dans la dernière descente il a encore eu la chance de revenir sur Adrien Chenaux qui était arrêté en bord de la piste. "Je ne pensais pas que je pourrais obtenir une nouvelle deuxième place. C’est sensationnel!".

Troisième, le français Emeric Turcat du team swty mountain Tschopp montait pour la première fois sur le podium du Raid Evolénard. Le coéquipier d’Arnaud Rapillard, a réalisé une magnifique course et a démontré une fois de plus qu’il serait cette année encore un sérieux candidat pour le titre de champion de France, après avoir terminé deuxième derrière Miguel Martinez l’année dernière. Le grand battu du jour, Adrien Chenaux relativisait sa malchance à l’arrivée. "J’ai tout d’abord chuté dans un passage sur la neige, puis il y a eu cette crevaison dans la descente finale, qui m’a pris beaucoup trop de temps à réparer. Mais en même temps c’est réjouissant de voir que sans cet ennui mécanique j’aurai pu réaliser une superbe deuxième place derrière Huber", déclarait Chenaux, tout de même un peu déçu de l'arrivée.

Ariane Lüthi a dominé de bout en bout la course féminine. Tout comme Huber, elle avait remporté le titre de championne suisse de marathon en 2016 au Raid Evolénard, sur un parcours qu’elle affectionne particulièrement. "Ça s'est parfaitement bien passé pour moi du début à la fin.", déclarait  Lüthi. Ming, par contre, a dû souffrir longtemps pour obtenir cette deuxième placet : " J'ai senti des crampes dans mes jambes lors de la dernière ascension. Je n’avais jamais vécu ça avant."

Le parcours du 35km comptait à nouveau pour la 4ème manche de la Garmin Bike Cup. Comme l'année dernière, Nicolas Lüthi s'est imposé avec brio chez les hommes. Chez les femmes, c'est Ilona Chavaillaz qui a réalisé la meilleure performance du jour, et qui améliorait également le record du parcours en 2h05!

Pour les organisateurs qui avaient dû fournir un gros travail pour rendre le parcours praticable suite aux gros dégâts laissés par l'hiver, la satisfaction était de mise. Le Raid Evolénard a battu cette année son record de participation, avec 784 inscrits!

Le Raid Evolénard soutenait également cette année les deux fondations Songo et le Geste Solidaire et pour l'occasion Urs Huber et Ariane Lüthi n'ont pas hésitez à mettre aux enchères deux de leurs maillots!

Foto Martin Platter

Qui parviendra à succéder à Adrien Chenaux au Raid Evolénard?

Entre le champion suisse Kony Looser, le détenteur du record sur le Grand Raid Urs Huber et le spécialiste belge de marathon Frans Claes, la bataille sera rude chez les hommes pour la victoire sur le parcours marathon du Raid Evolénard. Chez les femmes, tout devrait se jouer entre l’ancienne championne suisse Ariane Lüthi et la quintuple championne belge Alice Pirard. Le niveau sera également relevé sur le parcours de 35km qui constitue la 4ème étape de la Garmin Bike Cup.

Photo Martin Platter & Michal Cerveny

Le Raid Evolénard va marquer ce weekend le début de de la saison des marathons VTT alpins. L’hiver rigoureux qui avait laissé de nombreuses traces sur le parcours et la date avancée d’une semaine n’ont pas facilité la tâche des organisateurs, qui en fin de semaine dernière ont encore dû dégager la route au sommet du parcours, recouverte en plusieurs endroits par une avalanche de plus de 4m de haut. Mais grâce à l’excellent travail de la commune et de bénévoles, tout est rentré dans l’ordre et les coureurs pourront courir dimanche dans d’excellentes conditions. Une bonne nouvelle pour les amateurs de VTT qui n’hésitent désormais plus à venir de loin pour venir découvrir cette course qui s’est taillée une belle réputation dans le milieu du VTT marathon et qui s’est d’ailleurs vu attribuer l’année dernière les championnats d’Europe VTT marathon 2021.

Les favoris seront donc plus nombreux que jamais pour inscrire leur nom au palmarès du Raid Evolénard. En première ligne on retrouvera Urs Huber, quintuple vainqueur du Grand Raid BCVs, mais aussi le champion suisse Konny Looser qui vient tout juste de remporter l’Elsa Bike ainsi que Frans Claes, qui pourra s’appuyer sur l’expérience de l’année dernière sur ce parcours pour tenter cette fois de s’imposer. Mais le tenant du titre, le fribourgeois Adrien Chenaux qui reste sur une belle course le weekend dernier dans le Tirol du Sud et qui avait fait l’impasse sur l’Elsa Bike pour arriver plus frais sur le Raid Evolénard ne partira pas battu et tentera évidemment de faire aussi bien cette année. Le régional de l’étape, le valaisan Arnaud Rapillard, qui a réussi un bon début de saison tentera lui aussi de tirer son épingle du jeu. Chez les dames, le niveau sera plus relevé que l’année dernière, puisqu’on retrouvera sur la ligne de départ Ariane Lüthi, qui avait remporté le titre de championne suisse sur ce parcours en 2016 et Alice Pirard, quintuple championne de Belgique qui viendra découvrir le parcours pour la première fois. Andrea Ming qui s’était imposée l’année dernière aura donc fort à faire pour conserver son titre.

Les épreuves de la Garmin Bike Cup sur 35km s’annoncent également passionnantes à suivre. Dans la catégorie reine, le champion suisse master Nicolas Lüthi sera opposé au champion belge master Michiel van Aelbroeck. Pour ceux qui ne se sentent pas prêts à affronter ces parcours de 62.5km et de 35km, un parcours fun de 24km est également à disposition, et avec « seulement » 875m de dénivelé positif, il est presque à la portée de tous !

La grande attraction du weekend sera toutefois la venue de Christoph Sauser, qui sera présent pour la première fois sur le Raid Evolénard. Et si le triple champion du monde et médaillé olympique ne visera probablement pas les premières places dans la course élite, il sera par contre là le samedi pour une séance de reconnaissance des parcours avec les enfants, à laquelle participera également Urs Huber, Frans Claes, Ariane Lüthi, Alice Pirard et Adrien Chenaux. Une occasion en or pour les jeunes amateurs de VTT de bénéficier directement des conseils des champions ! Avec près de 550 coureurs déjà inscrits et plus de 200 jeunes qui seront à nouveau au départ de la course, les organisateurs se dirigent vers un nouveau record de participation, et démontrent du même coup que le VTT a encore un bel avenir en Valais !

 

Programme: 

Samedi

14h00- 16h00 : reconnaissance des parcours pour les kids aux Haudères, inscription obligatoire

Dimanche

Dès 9 h 00, Départ à Evolène des catégories adultes et junior

Dès 13h15, Départ aux Haudères des catégories cadet et enfant

Dès 15h30, Proclamation des résultats

Der 4. Ortler Bike Marathon ist zugleich das Auftaktrennen der Schweizer Bike Marathon Classics am Samstag, 2. Juni 2018 in Glurns, Vinschgau, Italien.
Foto Martin Platter

Un dernier week-end chargé avant le Raid Evolénard

Avec la première étape de la Garmin Bike Marathon Classics samedi dans le Tirol du Sud et l'Elsa Bike Trophy le dimanche à Estavayer-le-Lac, les amateurs de VTT marathon étaient bien occupés ce week-end. Et comme pour les spécialistes de la discipline plus il y a de kilomètres à parcourir, mieux c'est, ils étaient nombreux à avoir effectué les deux courses, à commencer par Urs Huber, qui a déjà marqué des points le samedi en vue du classement final de la Garmin Bike Marathon Classics et Konny Looser, qui s'est lui imposé dimanche à l'Elsa Bike Trophy.

Photo Martin Platter & Elsa Bike Trophy

Urs Huber en évidence sur l’Ortler Bike Marathon

Dès le début de course, Daniele Mensi et Juri Ragnoli, les deux leaders italiens ont pris le commandement des opérations en imposant un rythme soutenu. Dans la première montée vers le Pfaffensee, Daniele Mensi a réussi à créer un léger écart sur le duo Ragnoli et Urs Huber qui suivaient de près. Dans la descente suivante et la montée intermédiaire vers le Rojental, un groupe plus important s'est à nouveau reformé et il aura fallu attendre la montée finale vers le Panorama Mösl pour que la décision puisse se faire, lorsque les italiens Ragnoli et Mensi ont durci la course pour s'envoler seuls vers le sprint final remporté par Ragnoli. "Contrairement à l'an dernier, le rythme était plus élevé cette fois-ci, ce qui m'a parfaitement convenu", déclarait Ragnoli juste après avoir franchi la ligne. Le Suisse Urs Huber, troisième, déclarait de son côté : "J'ai essayé de rester au contact dans la dernière ascension. Mais vers la fin, le rythme était trop élevé pour moi. C'est pourquoi je me suis laissé décrocher et je me suis concentré sur la défense de la troisième place. J'ai fait du bon travail. J'ai pu obtenir un bon avantage sur mes principaux adversaires de la Bike Marathon Classics." 

Le Fribourgeois Adrien Chenaux prend une bonne troisième place chez les Suisses, ce qui lui permet également de parfaitement lancer sa saison sur la Garmin Bike Marathon Classics. "Je suis évidemment content de ma course ! La première bosse et ses 1300m d+ ont permis de faire une bonne sélection. Par la suite je suis parvenu à revenir sur Stauffer qui n'a alors pas pu tenir le rythme. Au final il n'aura pas manqué grand chose pour décrocher un top 1o.  Le fait de pouvoir courir de façon aussi constante et de finir troisième suisse est un excellent résultat. J'ai aussi pu avoir la confirmation que ma forme est sur la pente ascendante". Adrien Chenaux se concentre désormais sur le Raid Evolénard et a préféré faire l'impasse sur l'Elsa Bike Trophy. "A ce stade ça me semble beaucoup trop de faire les deux courses et de récupérer avant dimanche prochain. Je préfère cibler les courses et faire le mieux possible à chaque fois ! " 

Esther Süss s’impose chez les femmes

Du côté des femmes, la septuple championne suisse de marathon de VTT Esther Süss n'a pas attendu longtemps pour se détacher, et au sommet de la première montée il était déjà clair qu'un triomphe à Glurns ne pourrait être empêché que par un problème technique ou une chute. Au final Süss s'est à nouveau imposée avec
une avance nette sur les deux allemandes Rebecca Robisch et Janine Schneider. Süss commente : "La première ascension avec ses 1300 mètres de dénivellé était raide pour moi si tôt dans la saison. Néanmoins, elle s'est parfaitement déroulée. Ensuite c'était dur parce que j'ai du rouler longtemps seule face au vent. Dans l'ensemble, c'est un bon début de saison du marathon." 

Konny Looser s’impose sur l’Elsa Bike Trophy

les 60km et les 1790m de dénivelé du parcours de l'Elsa Bike Trophy n'ont permis à aucun des favoris de faire vraiment la différence et au final on retrouve quatre coureurs en moins de 10 secondes. L'arrivée au sprint a souri au Champion Suisse en titre Konny Looser, qui s'impose devant Urs Huber et son coéquipier au sein de l'équipe BiXS Pro Team Hansueli Stauffer. Emilien Barben, du team Bergamont Papival prend une belle cinquième place à un peu plus de trois minutes du vainqueur et termine ainsi meilleurs romand. 

Chez les dames, la neuchâteloise Florence Darbelley, vainqueur en titre du Grand Raid BCVs s'est imposée avec trois minute d'avance sur Ilona Chavaillaz et la Bernoise Antonia Bünder.

Sur le petit parcours on notera la victoire de l'Evolènard Kevin Georges chez les licenciés.

Dans la catégorie Gravel, Christoph Sauser a fait preuve d'autorité pour s'imposer avec près de cinq minutes d'avance sur Fabian Obrist et Yves Corminboeuf, alors que chez les dames, Viviane Spielmann remporte la course devant la valaisanne Caroline Faiss!