Urs Huber et Ariane Lüthi champions suisses comme à Evolène

Urs Huber remporte son quatrième titre de Champion Suisse de Bike Marathon lors de l'Iron Bike Race ainsi que sa sixième victoire au classement général de la Bike Marathon Classics Hansueli Stauffer et Konny Looser complète le podium. Chez les romands, Adrien Chenaux prend une belle cinquième place et termine la BMC à la troisième place. Ariane Lüthi devient championne suisse de marathon pour la troisième fois en s'imposant devant Esther Süss et Andrea Ming. Süss remporte les Bike Marathon Classics devant Janine Schneider et Andrea Ming.

Texte et photos: Martin Platter

Urs Huber a tenu sa promesse et a remporté pour la cinquième fois la course Iron Bike Race, qui faisait à la fois office de Championnat Suisse de Marathon et de finale de la Bike Marathon Classics. Après s'être fracturé la clavicule à la mi-août lors des Eiger Bike Classics, le Mettmenstetter, 33 ans, a donc effectué un retour sur lequel personne n'aurait parié il y a encore quelques semaines. "Ma tactique a parfaitement fonctionné. Je m'attendais à pouvoir m'échapper à mi-course. Mais Stauffer a de nouveau comblé l'écart dans la descente.   On était de nouveau ensemble à Brunni. Mais j'avais remarqué qu'il avait de la peine à suivre le rythme en montée. C'est pourquoi j'ai attaqué à nouveau dans l'avant-dernière montée et je n'ai plus été inquiété jusqu'à l'arrivée", résume Huber.

Penché sur le guidon, Stauffer a eu du mal à cacher sa déception une fois la ligne d'arrivée franchie. Pour lui, c'est déjà la troisième fois qu'il doit se contenter de la médaille d'argent lors des championnats suisses : " J'ai passé une excellente journée et j'ai tout essayé pour gagner cette course. Mais Urs était juste un peu plus fort dans les montées." Le vainqueur de l'an dernier et tenant du titre, Konny Looser, a terminé troisième : "Dans la montée vers Wisstannen, j'ai eu un passage à vide et j'ai dû laisser partir les meilleurs . Mais je me suis vite rendu compte qu'il y avait encore une médaille et j'ai tout donné. Cela a été payant. Bien sûr, j'aurais aimé défendre le titre. Mais après la longue saison avec les nombreuses courses, il n'y avait tout simplement plus rien à faire aujourd'hui", a expliqué le coureur d'Hinwiler. Martin Fanger a terminé quatrième devant Romand Adrien Chenaux, qui s'est ainsi assuré la troisième place au classement BMC.

Dans la course féminine, la lutte pour le titre a été décidée dans les portions de descente, où Ariane Lüthi a pris plus de risques que la tenant du titre Esther Süss.  Vainqueur à l'arrivée, Lüthi n'a pas réussi à cacher ses émotions et a laissé couler ses larmes. "J'ai dû tout donner aujourd'hui. Esther court à un niveau incroyable depuis des années. C'est vraiment difficile de gagner contre elle. Surtout en descente, j'ai mis de la pression dès le début pour rattraper le temps perdu. Dans la longue descente du Spirstock, j'ai enfin pu me débarrasser d'elle", résume Lüthi en expliquant sa tactique. Elle a aussi pu bénéficier du soutien de son partenaire Frans Claes qui n'a couru que la distance moyenne pour l'aider au maximum dans sa préparation. La septuple championne SM Süss n'était pas enchantée de cette deuxième place au début, mais appréciait la performance de la gagnante du jour: "Ariane a couru de manière intelligente. J'ai dû faire un sacré boulot pour rester dans sa roue arrière en descente. Mais à un moment donné, c'est devenu trop risqué pour moi et j'ai dû les laisser partir." Comme l'année dernière, Andrea Ming a gagné la médaille de bronze : " J'ai toujours besoin d'environ deux heures pour m'échauffer. Après ça, c'est devenu de mieux en mieux. Bien sûr que je suis contente d'avoir pu remporter une nouvelle  médaille, parce que c'est ce que j'avais en tête." 

Posted in Uncategorized.