Urs Huber et Esther Süss à la chasse aux records du côté de Grindelwald

Urs Huber, six fois vainqueur de l'Eiger Bike Challenge, rencontrera cette année un nombre exceptionnellement élevé de challengers de premier plan ; il s'agira avant tout de l'Italien Juri Ragnoli, vainqueur de la première manche du Bike Marathon Classics et d'Adrien Chenaux, qui lui avait mené la vie dure en première partie de saison. Chez les femmes, Esther Süss est bien placée pour remporter une sixième victoire.

Photos et texte Martin Platter

Après quelques jours de préparation dans le Val d’Hérens, Urs Huber va s’attaquer ce week-end à un des enchaînements qu’il affectionne le plus : l’Eiger Bike Challenge, le Grand Raid BCVs et la National Parc Bike Marathon. Trois weekends pour trois classiques et l’espoir de faire aussi bien qu’en 2016, lorsqu'il avait réussi la passe de trois. Et si l'Eiger Bike Challenge est une des courses sur laquelle il y a eu le plus de succès, le Zurichois ne reste pas sur un très bon souvenir, puisque l’année dernière un ennui mécanique l'avait forcé à abandonner, ce qui avait ouvert la voie au premier triomphe de Marc Stutzmann. Dans un final passionnant, il était parvenu à prendre le meilleurs sur Adrien Chenaux et Hansueli Stauffer. Cette fois encore, les quatre sont parmi les candidats les plus sérieux au podium. Mais pas seulement : le champion suisse Konny Looser, Oliver Zurbrügg et Andreas Moser et Lukas Flückiger veulent également s'assurer au moins une place sur le podium.

La participation de Flückiger est particulièrement intéressante. Le spécialiste de cross-country a déjà démontré par le passé qu’il n’hésitait pas à faire un petit détour par le Marathon si le calendrier des courses le permettait. Ça avait été notemment le cas lors de Championnats du Monde Marathon et à l’occasion du Grand Raid BCVs. Cette fois, il va mettre à profit l'Eiger Bike Challenge pour se préparer pour les Championnats du Monde avec un premier rendez-vous crucial pour lui le 8 septembre à Lenzerheide. De son côté, Juri Ragnoli jouera le rôle du joker. Le champion italien de marathon a déjà remporté la course d'ouverture des Bike Marathon Classics de cette année au Ortler Bike Marathon - devant son compatriote Daniele Mensi, interdit de départ depuis quatre mois en raison d’un contrôle anti-dopage positif.

La situation chez les femmes a l’avantage d’être plus claire. La question se résume de nouveau à savoir si la leader de la Bike Marathon Classic, Esther Süss pourra être battue. La championne du monde de marathon 2010 est actuellement en train de collectionner les victoires les unes après les autres, dernière en date, l'Ischgl Iron Bike il y a une semaine. Pour la gagnante de l'année dernière, Süss, il s'agirait de son sixième triomphe à Grindelwald. Elle aura à nouveau face à elle Ariane Lüthi de Thoune et Cone Hug d'Unterlangenegg, qui ont terminé deuxième et troisième respectivement au cours des deux dernières éditions. En 2013, Lüthi a pu s’adjuger pour la dernière fois la victoire à Grindelwald après avoir remporté la compétition au pied de l'Eiger, du Mönch et de la Jungfrau en 2012. Comme l'an dernier, les courses débuteront le samedi soir déjà avec une course par élimination dans le centre de Grindelwald.

Posted in Uncategorized.