Nouveau sacre d’Urs Huber et d’Ariane Lüthi au Raid Evolénard après 2016

Urs Huber remporte à nouveau le Raid Evolenard devant Andreas Moser et Emeric Turcat. Le champion en titre, Adrien Chenaux, a été le grand malchanceux du jour puisqu’il a eu une crevaison dans la dernière descente, alors qu’il suivait Urs Huber a eu peu moins d’une minute. Une mésaventure qui l’a fait reculer à la quatrième place. Comme prévu, Ariane Lüthi remporte la compétition féminine devant la gagnante de l'an dernier, Andrea Ming et la surprenante Franziska Brun.

Photo et texte Martin Platter

"Je n’ai pas fait une franche attaque, mais j’ai durci le rythme sur la deuxième moitié du parcours. Cela m’a suffi à maintenir mon avance", a déclaré Huber, qui avait déjà remporté son troisième titre champion de Suisse sur ce même parcours en 2016. L'année dernière, il avait dû se contenter de la troisième place derrière Adrien Chenaux et Andreas Moser. Moser se montrait également très satisfait de sa course. Pendant longtemps, on a cru que le deuxième de la dernière édition ne pourrait pas monter cette fois-ci sur le podium, puisqu’il était précédé par Huber, Chenaux, le champion de marathon belge Frans Claes et le Français Emeric Turcat. Mais après le premier passage sur la ligne d’arrivée, le Bernois a su trouver de nouvelles forces sur la seconde moitié du parcours. Il a d’abord rejoint Claes, puis Turcat. "C’est sûr que c’était extrêmement stimulant pour la motivation", a dit Moser. Et dans la dernière descente il a encore eu la chance de revenir sur Adrien Chenaux qui était arrêté en bord de la piste. "Je ne pensais pas que je pourrais obtenir une nouvelle deuxième place. C’est sensationnel!".

Troisième, le français Emeric Turcat du team swty mountain Tschopp montait pour la première fois sur le podium du Raid Evolénard. Le coéquipier d’Arnaud Rapillard, a réalisé une magnifique course et a démontré une fois de plus qu’il serait cette année encore un sérieux candidat pour le titre de champion de France, après avoir terminé deuxième derrière Miguel Martinez l’année dernière. Le grand battu du jour, Adrien Chenaux relativisait sa malchance à l’arrivée. "J’ai tout d’abord chuté dans un passage sur la neige, puis il y a eu cette crevaison dans la descente finale, qui m’a pris beaucoup trop de temps à réparer. Mais en même temps c’est réjouissant de voir que sans cet ennui mécanique j’aurai pu réaliser une superbe deuxième place derrière Huber", déclarait Chenaux, tout de même un peu déçu de l'arrivée.

Ariane Lüthi a dominé de bout en bout la course féminine. Tout comme Huber, elle avait remporté le titre de championne suisse de marathon en 2016 au Raid Evolénard, sur un parcours qu’elle affectionne particulièrement. "Ça s'est parfaitement bien passé pour moi du début à la fin.", déclarait  Lüthi. Ming, par contre, a dû souffrir longtemps pour obtenir cette deuxième placet : " J'ai senti des crampes dans mes jambes lors de la dernière ascension. Je n’avais jamais vécu ça avant."

Le parcours du 35km comptait à nouveau pour la 4ème manche de la Garmin Bike Cup. Comme l'année dernière, Nicolas Lüthi s'est imposé avec brio chez les hommes. Chez les femmes, c'est Ilona Chavaillaz qui a réalisé la meilleure performance du jour, et qui améliorait également le record du parcours en 2h05!

Pour les organisateurs qui avaient dû fournir un gros travail pour rendre le parcours praticable suite aux gros dégâts laissés par l'hiver, la satisfaction était de mise. Le Raid Evolénard a battu cette année son record de participation, avec 784 inscrits!

Le Raid Evolénard soutenait également cette année les deux fondations Songo et le Geste Solidaire et pour l'occasion Urs Huber et Ariane Lüthi n'ont pas hésitez à mettre aux enchères deux de leurs maillots!

Posted in Uncategorized.