Fin de saison en apothéose

Le triple champion du monde Alban Lakata participera pour la première fois ce dimanche à l’Iron Bike Race à Einsiedeln, qui compte également comme finale de la Garmin Bike Marathon Classics. Les trois coureurs encore en course pour remporter le classement général de la Garmin, Hansueli Stauffer, Marc Stutzmann et Adrien Chenaux ne sont séparés que par 50 points. Chez les femmes, plus rien de devrait pouvoir empêcher une nouvelle victoire finale d’Esther Süss.

Texte et Photos, Martin Platter

Quelle situation de départ intéressante : l’année dernière, Hansueli Stauffer avait été dépossédé de son maillot de leader de la Garmin Bike Marathon Classics lors de l’o-tour et comme l’Iron Bike ne lui avait pas permis de retourner la situation, il avait dû se contenter de la deuxième place au classement général. Cette année, la situation est inversée. Le coureur de Sigriswil a pris les commandes de la Garmin seulement lors de l’o-tour et avant l’Iron Bike, il est idéalement placé pour triompher une première fois au classement général de cette série. Pour la victoire d’étape, il aura sans doute fort à faire face au triple champion du monde Alban Lakata. L’Autrichien découvrira le parcours qui surplombe le lac de Sihl pour la première fois. Ce sera également le cas du médaillé de bronze des championnats d’Allemagne, Markus Kaufmann, qui avait déjà joué un rôle prépondérant lors du Nationalpark Bike Marathon avec son attaque dans le col de la Chaschauna qui lui avait permis d’atteindre l’arrivée en troisième position devant tous les Suisses.

Les deux coureurs étrangers auront l’occasion d’influencer le classement final de la Garmin Bike Marathon Classics. Seuls 150 points séparent les cinq premiers coureurs au classement intermédiaire, ce qui promet un gros suspens dans cette dernière manche. Le deuxième, Marc Stutzmann est seulement à 40 longueurs, Adrien Chenaux à 50 points et le quatrième, le champion suisse en titre, Konny Looser à 70 points. C’est peu si on se souvient du système de points progressifs des coupes du monde, qui est aussi en vigueur pour la Garmin Classics: Le vainqueur reçoit 250 points, le deuxième 200, le troisième déjà plus que 160 points. Le nombre de point décroit ensuite de dix unités par place jusqu’au neuvième rang. Une victoire de Lakata ou de Kaufmann devrait grandement faciliter la vie du leader actuel. Dans la catégorie fun, le vainqueur de la dernière édition de la Garmin, Norbert Amgarten de Kerns possède depuis sa victoire à l’o-tour une confortable avance sur David Tschanz, avec qui il s’est livré un beau duel tout au long de la saison.

 

Chez les femmes, la championne du monde VTT marathon 2010 a l’occasion de remporter une septième victoire lors de l’Iron Bike, qui lui permettrait ainsi de remporter son cinquième sacre au classement général de la Garmin. Et ceci après une pause de sept ans, au cours desquels Süss s’est également concentrée sur le cross-country. Jusqu’à fin 2010, Süss avait régné en maître sur cette série, en s’imposant de 2007 à 2010. Son retour aux affaires dans cette série ne facilite pas la vie de ses principales concurrentes, Cornelia Hug et Andrea Ming. Seule une victoire lors de cette finale permettrait encore à Hug de remporter le classement général, pour autant que Süss ne fasse pas mieux qu’une troisième place.

Sur la distance moyenne, la coureuse grisonne Alessia Nay est sur le point de remporter son deuxième classement général. La Bâloise Michèle Wittlin qui avait triomphé lors de l’Eiger Bike et de l’O-Tour est à 40 points. La détentrice du record du Nationalpark Bike Marathon aura aussi son mot à dire pour la victoire d’étape. Chez les hommes, la victoire finale se jouera entre Remo Fischer et Fadri Baradun, qui pointe également à 40 points de la première place.

 

Posted in Uncategorized.