Chenaux cède son maillot de leader à l’O-Tour

Adrien Chenaux n’a pas réussi à apprivoiser les conditions glissantes de l'O-Tour et a terminé la course à la douzième place. Ce résultat a permis à Stauffer, deuxième de la course, de prendre le maillot de leader de la Garmin. Après avoir déjà remporté l'Eiger Bike, Marc Stutzmann remporte une deuxième victoire de prestige. Le régional de l'étape et spécialiste de cross-country Martin Fanger termine troisième . Chez les femmes, Esther Süss a mené la course de bout en bout pour s’imposer devant Cornelia Hug et Florence Darbellay. 

La brume et la pluie ont marqué la 15ème édition de l’O-Tour Bike Marathon, ce qui n’a pas semblé gêner outre mesure les participants. En effet, de nombreux coureurs se sont encore inscrits dimanche matin, peu avant le départ. En raison des conditions glissantes, les courses dans toutes les distances, étaient un peu plus lentes et moins animées qu’à l’accoutumée. Sur la course marathon (86km), Adrien Chenaux, le leader de la Garmin Bike Marathon, a tout de suite pris ses responsabilités et a dicté le rythme dans la première montée en direction de Lütholdsmatt.  Cependant, dès que les coureurs sont entrés dans le terrain gras et glissant de Richmettlen, Chenaux s’est rapidement fait distancé. Un groupe de tête composés de tous les autres favoris s’est alors formé avec le champion suisse Konny Looser et ses coéquipiers au sein du team BiXS, Hansueli Stauffer et Oliver Zurbrügg, ainsi que le récent vainqueur de l’Eiger Bike Marc Stutzmann et le genevois d’adoption originaire d’Obwald, Martin Fanger.

Ce groupe s’est attaqué ensemble à la partie de plat entre Pilatus et Ächerlipass en se répartissant parfaitement le travail. Sur le pittoresque singletrail qui surplombe Flüeli-Ranft, Fanger a tenté de surprendre ses adversaires en durcissant le rythme. Mais la tentative a échoué et après avoir attaqué ensemble les pourcentages élevés en direction de l’Ächerlipass, c’est Marc Stutzmann qui a pris les devants pour finalement s’échapper en compagnie de Stauffer. Ce dernier a aussi dû s’avouer vaincu dans la dernière partie de la montée et laisser Stutzmann partir cueillir une première victoire sur l’O-Tour.

A l’arrivée, Stutzmann expliquait: « Je ne connaissais pas le parcours et ne savais pas quelle distance il y avait encore entre Ächerli et l’arrivée. C’est donc seulement en passant la ligne que j’ai su que la victoire était acquise. » Il était particulièrement satisfait d’avoir pu réaliser encore un aussi bon résultat si tard dans la saison.

Le deuxième de la course, Hansueli Stauffer était également heureux de son résultat. En raison de problèmes d’estomac, il n’était pas certain dans les jours précédant la course de pouvoir prendre le départ. « Je suis entré dans la cours de manière très défensive, et c’est seulement après la première montée que j’ai commencé à pousser un peu. Lors du premier passage sur la ligne à Alpnach, j’étais dans le groupe de tête et j’avais aucun mal à suivre le rythme», expliquait Stauffer, qui se montrait très satisfait de cette deuxième place. Ce résultat lui permet en effet d’endosser le maillot de leader de la Garmin Bike Marathon Classics. « Si quelqu’un m’avait dit ça avant la course, je l’aurais pris pour un fou », ajoutait Stauffer en souriant.

« Le meilleurs devait gagner, et aujourd’hui ce n’était pas vraiment moi », commentait pour sa part Martin Fanger au sujet de sa troisième place. Malgré les conditions difficiles, l’obwaldien a pris beaucoup de plaisir sur ce parcours qu’il connait comme sa poche, puisqu’il y passe de nombreuses heures à l’entraînement. Fanger participera encore au Marathon à Ornans, et après une courte pause, commencera déjà avec l’entraînement hivernal. Il passera entre autre beaucoup de temps à faire des sessions sur piste à Genève.

Avec Norbert Amgarten de Kerns, c’est un régional de l’étape qui a pu s’imposer dans la catégorie fun. Et puisque le précédent leader de la Garmin a été retardé par deux crevaisons, cette victoire lui a en plus permis de prendre les commandes au classement de la Garmin. Amgarten avait déjà remporté le classement général dans sa catégorie l’année dernière.

Chez les femmes, la septuple championne suisse Esther Süss reste invaincue et ajoute une nouvelle victoire à l’O-Tour à son palmarès après 2009, 2011 et 2015. Elle consolide du même coup son avance au classement général de la Garmin. La gagnante de la dernière édition, Cornelia Hug, a surpris sa concurrente et vice-championne suisse en titre Florence Darbellay dans les derniers mètres pour décrocher une belle deuxième place. Darbellay a donc dû se satisfaire de la troisième place devant Andrea Ming, qui avait remporté la médaille de bronze lors des récents championnats suisses.

 

Posted in Uncategorized.