Kony Looser et Esther Süss nouveaux champions suisses VTT Marathon

Jochen Käss a gagné pour la première fois le Nationalpark Bike-Marathon après avoir battu au sprint l’Italien Samuele Porro. Le nouveau champion suisse VTT Marathon est Konny Looser qui a devancé Marc Stutzmann et Oliver Zurbrügg. Chez les femmes, la victoire est revenue à la championne autrichienne Agelika Tazreiter devant la nouvelle championne suisse Esther Süss, pour qui c’est déjà le septième titre dans la discipline. Pas de chance pour Adrien Chenaux, qui a connu un problème technique. Par contre Florence Darbellay termine à une magnifique deuxième place.

Texte et photos Martin Platter

La course messieurs a débuté de manière inhabituelle, puisqu’Olivier Zurbrügg s’est échappé peu après la première montée, à Val Vau. Au passage de Costainas-Pass, au km 24, son avance se montait à environ deux minutes. Les hommes forts du peloton ne se sont pourtant pas inquiétés et ont peu à peu fait leur retard pour revenir à la hauteur de l’échappé à l’Alpisella-Pass (km 63). Le passage à travers Livigno s’est donc fait de manière groupé. Dans la grosse difficulté de la course, à savoir la montée vers le col de la Chanauna qui culmine à 2700 mètres, la course pour la victoire s’est relancée lorsque le champion d’Allemagne Markus Kaufmann a durci le rythme. Il basculait en tête au sommet du col, suivit par l‘Italien Samuele Porro. Dans la descente, l’Allemand Jochen Käss, qui avait déjà terminé troisième l’année dernière est revenu sur le duo de tête. Les trois hommes ont alors roulé ensemble les 50km restant jusqu’à Scuol. Au sprint, Jochen Käss s’est imposé de justesse en sachant que la ligne d’arrivée se jugeait sous l’arche de chronométrage et non pas 100m plus loin sous l’arche d’arrivée. Il a devancé l’Italien Samuele Porro et le champion allemand de VTT marathon Markus Kaufmann.

Un premier titre pour Looser

Derrière les trois coureurs de tête, les meilleurs suisses se battaient pour le titre de champion national. Konny Looser avait les meilleures jambes lorsqu’il a fait exploser le groupe de poursuivants dans la montée vers Guarda pour s’en aller conquérir son premier titre de champion suisse. Marc Stutzmann parvenait ä s’accrocher le plus longtemps et décrocha la médaille d’argent alors que le bronze est revenu à Oliver Zurbrügg. « J’ai vraiment rêvé du titre, mais je n’y croyais pas trop », expliquait Kony Looser à l’arrivée. Pendant les 137km de course il n’a jamais dû se mettre dans le dur et les conditions étaient idéales pour lui : la chaleur, l’attaque précoce de son coéquipier Olivier Zurbrügg, et même la montée vers Chaschauna s’est super bien passée. Ses problèmes d’artères, qui l’avaient ralenti durant ces deux dernières saisons ne lui ont pas posé de problèmes non plus. Marc Stutzmann n’avait pas compté non plus avec l’argent, tout au plus le bronze: « Dans la Chaschauna, je voyais même mes espoirs de médailles s’envoler lorsque Zurbrügg a pu faire la jonction. Mais ça s’est ensuite transformé en avantage puisqu’on a parfaitement collaboré et on a pu ainsi revenir. » De son côté Zurbrügg expliquait: « Malgré ma chute dans la descente de Chaschauna j’ai pu accrocher la troisième place. C’est forcément génial ».  Le leader de la Garmin Bike Marathon Classics, Adrien Chenaux, a lui connu plus de malchance. Le Fribourgeois a subi un problème de roue arrière dans la descente vers Livigno et a dû laisser partir le groupe de tête. Il pourra toutefois se consoler en sauvant son maillot de leader.

Florence Darbellay vice championne suisse

Chez les femmes, Esther Süss et la championne autrichienne Angelia Tazmeister ont parfaitement contrôlé la course. Le duo s’est si bien entendu qu’il est parvenu à abaisser le record du parcours, détenu par Milena Landtwing depuis 2013, de douze minutes. La troisième à l’arrivée était la championne européenne de marathon, Christina Kollmann. Pour Esther Süss, c’était déjà son septième titre de championne suisse. La médaille d’argent est revenue à la romande Florence Darbelley, qui s’était imposée une semaine plutôt au Grand Raid. La surprise est venue d’Andrea Ming qui a réussi à accrocher la médaille de bronze. La championne en titre, Ariane Lüthi, a connu une erreur de parcours qui a réduit ses chances à néant. La leader de la Garmin, Cornelia Hug a connu un jour sans et a abandonné la course à bout de force. Le maillot de leader de la Garmin change donc d’épaules pour revenir à Esther Süss, qui s’était déjà imposée lors de l’Eiger Bike Challenge.

Sur la distance moyenne, les dames étaient très rapides puisque la gagnante Arina Riatsch a bouclé les 103km du parcours douze minutes plus rapidement que le précédent record. Elle a distancé la deuxième, Michèle Wittlin de plus de 18 minutes et la troisième Seraina Riatsch d’une demie-heure! Chez les hommes, Remo Fischer s’est imposé devant Fadri Baradun et Pascal Kiser.

 

Avec 2200 participants, le Nationalpark Bike-Marathon a battu un nouveau record de participation. Un excellent résultat pour le nouveau président du comité d’organisation Claudio Duschletta.

Posted in Uncategorized.