Les nouveaux visages du VTT marathon

 

Les deux coureurs du team Bergamont GS Sportswears Mathieu SA, Adrien Chenaux et Emilien Barben sont les nouveaux venus lors des championnats suisses VTT marathon à Evolène. Pour Adrien, qui vient d’arriver dans le milieu du VTT après avoir conquis en 2015 un titre de champion suisse de contre la montre, cette course constitue un gros objectif de la saison alors que pour Emilien,  un pur spécialiste du VTT cross-country, ce sera avant tout l'occasion de courir sans pression et de tenter de créer la surprise! A une semaine du départ, ils se confient au Raid Evolénard.

Adrien, qu’est ce qui a motivé ton passage de la route au VTT ? Comment est-ce qu’on devient un coureur VTT après avoir été champion suisse de contre la montre ?

Adrien: J’ai plusieurs raisons qui expliquent ma nouvelle orientation ! Je suis certes un novice dans cette discipline mais pas totalement un débutant puisque j’ai commencé le cyclisme par le VTT. Je l’ai pratiqué en compétition jusqu'à ma 1ère saison junior. (2008) J’ai ensuite tracé mon chemin sur la route avec de belles satisfactions comme ce titre de Champion de Suisse Elite CLM. Mes sélections aux Championnats du monde Junior et U23, au Tour de l’Avenir ou du Val d’Aoste sont autant de bons souvenirs. Je me suis rapproché année après année de mon rêve de devenir cycliste professionnel mais malheureusement tout ne s’est pas déroulé comme souhaité ! Durant l’été passé, étant un peu dans le flou concernant mon avenir sur la route, l’envie de participer au Grand Raid entre Verbier et Grimentz a vite pris le dessus. Test concluant avec un 17ème rang ! Alain Glassey m’a ensuite rapidement contacté et m’a convaincu de franchir le pas en passant de la route au VTT marathon. Le fait que mon frère Florian soit aussi membre de Team d’Alain (depuis 2013) a aussi motivé mon choix.  

 

Adrien,  Les premières courses se sont plutôt bien passées pour toi, avec entre autre une 7ème place au classement général du Belgian Mountain Bike Challenge ? Est-ce que tu es satisfait de ce début de saison ?

Adrien : Je dois dire que je suis vraiment satisfait de mon début de saison avec déjà de petites perf’. Surtout que je dois prendre en compte le fait que durant ces dernières années, je roulais la quasi totalité de mes entraînements extérieurs sur un vélo de route et que le VTT demande des qualités spécifiques notamment au niveau technique. 

J’avais encore coché un objectif sur la route en début de saison avec les Championnats Romands de CLM et celui-ci a été atteint avec le titre ! J’ai ensuite profité de ma belle forme sur les premiers rendez-vous VTT et ce 7ème rang à la BeMC récompense mon investissement dans ce passage de la route au VTT. J’avais souvent un sentiment d’inachevé sur la route car le côté tactique et le déroulement des courses ne me convenaient pas très bien. Je suis passé sur un VTT aussi pour trouver ou retrouver cette gestion de l’effort beaucoup plus personnel et de ce fait obtenir plus régulièrement des résultats à la hauteur de son propre niveau ! 

 

 

Emilien, tu es plutôt un spécialiste des courses cross-country. Qu’est ce qui t’as motivé à t’aligner sur les championnats suisse VTT marathon ?

Emilien : En effet, normalement je m'aligne sur des plus courtes distances. Comme le mois de Juin est sans coupe du monde et courses internationales en Suisse, j'ai l'opportunité de  faire une petite parenthèse "marathon" en participant au championnat suisse et au championnat du monde marathon. De plus, cette course  est aussi importante pour mon team valaison (team Bergamont GS Sportswears Mathieu SA) et mon manager Alain Glassey.

Emilien, cette année tu as décidé de t’aligner sur toutes les coupes du monde VTT cross-country et tu cherches d’ailleurs des fonds sur la plateforme « i believe in you » pour réaliser ce projet. Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur ce défi ?

En effet, cette saison je participerai aux plus importants événements mondiaux, que sont les coupes du monde élite. Lors de la dernière manche, fin mai, à La Bresse en France, j'ai réalisé une magnifique performance en intégrant le top 50. Je suis donc plus que motivé pour les prochaines manches. La participation à ces événements à un coût supplémentaire, j'ai donc lancé une campagne de fonds sur la plateforme I Believe in you. J'ai déjà atteint 60% de la somme (2500.-), j'encourage donc tous les passionnées à m'accompagner dans cette aventure ! Les détails sont disponibles sur ma page facebook ou directement sur le site Believe in you.

 

 

Quels vont être vos objectifs lors de ces premiers championnats suisses  VTT marathon lors du Raid Evolénard ?

Adrien : Le championnat de Suisse VTT marathon est un objectif que j’ai coché dès la planification de ma saison. C’est un événement incontournable pour tout vététiste "marathonien" et je m’attends donc à affronter de redoutables concurrents sur ce magnifique parcours. J’ai le souvenir d’avoir participé une seule fois au Raid Evolènard mais ça date ! En 2007, j’avais eu la joie de gagner dans la catégorie cadet ! Je me retrouve maintenant entouré de l’élite helvétique et m’approcher au plus près du podium est la chose qu’on peut me souhaiter le 19 juin prochain !   

Emilien : Bien que je ne fasse aucune préparation spécifique pour cet événement, je compte profiter de ma bonne forme actuelle lors de mon top 50 de la coupe du monde pour essayer de créer la surprise ! Je n'aurai aucune pression sur cette course, je courrai juste pour le plaisir avec l'envie de bien faire !

Quels vont être vos principaux objectifs pour la suite de la saison ?

Adrien : Je vais ensuite directement enchaîner avec les Championnats du Monde Marathon à Laissac (France) en compagnie de mon collègue d’équipe Emilien Barben. C’est pas tous les jours qu’on a la possibilité de participer à un tel événement et je vais donner le meilleur de moi. Ensuite viendra le temps de penser au Grand Raid où je sais que j’ai une marge de progression par rapport à ma seule participation. Je devrai par contre absolument éviter le coup de moins bien qui m’était arrivé au passage … d’Evolène ! J’espère aussi bien terminer ma saison et fluidifier mon pilotage, qui reste mon point faible. 

Emilien : J’ai souligné les coupes du monde, où je souhaite intégrer à nouveau le top 50 sur les prochaines manches  et les championnats suisses en suisse romande, sur lesquels je veux être dans un bon jour. De plus, j'espère réaliser quelques belles performances sur des courses internationales élites à l'étranger.

Posted in Uncategorized.